L'évolution de la pratique religieuse a conduit, ces dernières années, à une baisse de la fréquentation de nos églises. Or ces édifices, qui continuent à être un réel investissement pour les communes, ne bénéficient plus d’aides importantes aux travaux d’entretien.

A l’heure de l’économie circulaire et de la lutte contre l’étalement urbain, il s’agit de s’interroger sur les nouveaux usages que pourraient accueillir ces bâtiments repères qui ont toujours eu pour vocation de rassembler. En effet, pour pérenniser un bâtiment, la meilleure solution reste encore de l’occuper.

Sur le territoire laboratoire de la Communauté de communes Mad&Moselle 42 édifices cultuels ont été diagnostiqués selon une analyse multicritère : urbain et paysager, patrimoine et historique, technique et sanitaire, usage et fréquentation. Cette étude étant un préalable essentiel à la réflexion du devenir des églises dans une approche globale à l’échelle d’un territoire.

Cette vidéo présente - dans une vision prospective - des évolutions possibles pour cinq de ces édifices cultuels (Thiaucourt-Regniéville, Euvezin, Essey-et-Maizerais, Saint-Baussant et Seicheprey) dans une approche alliant développement durable, circuit court, revitalisation des centres-bourgs et économie locale. Commande, scénario et voix : CAUE 54 (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de Meurthe-et-Moselle) http://www.caue54.com/

En partenariat avec la DRAC Grand Est du Ministère de la Culture et La Région Grand Est

Réalisation et Modélisation : Maxime Santiago https://maximesantiago.com/

Dans le cadre du colloque des 4 et 5 octobre 2018 : Le devenir des églises - Les collectivités face aux défis de mutation du patrimoine religieux http://www.ledevenirdeseglises.fr/

Cette vidéo est labellisée « Mon village en 2054 ».

Video