Centre d'escalade de Chicoutimi, Québec, Canada ©CAUE54

L'évolution de la pratique religieuse a conduit, ces dernières années, à une baisse de la fréquentation de nos églises. Or ces édifices, qui continuent à être un réel investissement pour les communes, ne bénéficient plus d’aides importantes aux travaux d’entretien.

La problématique

Avec la sécularisation en France, le patrimoine religieux doit faire face aux défis de mutation fonctionnelle et architecturale. Dans le futur, plusieurs milliers d'édifices religieux seront voués à de nouveaux usages. Si le processus de reconversion et de transformation de ces lieux est en marche depuis longtemps en Europe et en Amérique du Nord, notamment au Québec, les réflexions dans les pays méridionaux en sont encore à leur début.

Ce phénomène qui connaît une accélération considérable doit être appréhendé à l'aune des problématiques liées au renouvellement urbain, à la densification et au développement durable. Peu d’études s'intéressent à la désaffectation des lieux de cultes, et aux moyens d'assurer la reconversion de ces édifices. Cette coopération permettra d’étudier et d’envisager les modalités d’intervention et de transformation des églises tant au Québec qu’en France.

A l’heure de l’économie circulaire et de la lutte contre l’étalement urbain, il s’agit de s’interroger sur les nouveaux usages que pourraient accueillir ces bâtiments repères qui ont toujours eu pour vocation de rassembler. En effet, pour pérenniser un bâtiment, la meilleure solution reste encore de l’occuper.

Une coopération franco-québécoise

Ce colloque se déroule dans le cadre d’une coopération franco-québécoise sur la biennale 2017-18. Le projet « Le devenir des églises » ayant été lauréat de l’appel à projet du Fonds Franco-Québécois pour la Coopération Décentralisée (FFQCD) mis en place par le Ministère français de l’Europe et des Affaires Etrangères et le Ministère québécois des Relations internationales et de la Francophonie.

Du côté Français, cette coopération est portée par le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle en tant que maître d’ouvrage et par le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de Meurthe-et-Moselle en tant que maître d’œuvre en partenariat avec la Communauté de communes Mad & Moselle, la commune de Baccarat, la DRAC Grand Est représentée par l'Unité Départementale de l'Architecture et du Patrimoine et la Conservation Régionale des Monuments Historiques, la Région Grand Est par la représentation de l'Inventaire général du patrimoine culturel, la Commission Diocésaine d'Art Sacré, l'Association des Maires de Meurthe-et-Moselle, le Laboratoire d'Histoire et de l'Architecture Contemporaine (LHAC) de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nancy, l’Union Régionale des CAUE de Lorraine.

Du côté Québécois, cette coopération est portée par le Conseil du Patrimoine Religieux du Québec en partenariat avec l'Université du Québec à Montréal, la Métropole Régionale de Comté de Bellechasse, Anne Carrier architecture, CLEB-Bâtiment, la Métropole Régionale de Comté de la Matapédia.

L’objectif de cette coopération est de rassembler les différents acteurs français concernés par l’avenir des églises. Réaliser cette coopération avec nos cousin québécois a été une véritable opportunité. Le Québec, en avance sur la France quant à la question du devenir des d’églises a développé de multiples connaissances sur le sujet, tant par les stratégies de reconversions, que par la communication.

Cette coopération est source d’échange d’expérience et d’inspiration pour nos deux pays. En effet, une première délégation québécoise a été accueilli au mois de novembre 2017, une délégation française s’est ensuite rendue au Québec en avril 2018, une seconde délégation a finalement été présente du 4 au 12 octobre 2018 et a participé aux échanges du colloque.

Le colloque

Ce colloque est coorganisé par le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de Meurthe-et-Moselle et la Communauté de communes Mad&Moselle.

Cet événement clôture les deux années de coopération. Il expose les conclusions des différentes études menées en Meurthe-et-Moselle et plus spécifiquement sur le territoire de la Communauté de communes Mad & Moselle ainsi que les outils créés à l’intention des élus et des collectivités, notamment un diagnostic, une exposition, un film et une série de fiches pratiques.

Plus d'information sur le site dédié : www.ledevenirdeseglises.fr


Documents complémentaires

Video

Photographies

Création : 04/12/2019
Mise à jour : 16/12/2019